26/02/2007

Santiago de Compostella


Un week-end a Santiago de Compostella
(Ville Sainte)

"Amen". Départ fixé vendredi soir, manque de bol, arrivés à ma caisse avec tout nos bagages, ben on trouve juste un emplacement vide, youpi les couilles s’enchaînent jusqu'à Porto ?!
J'apprends donc une première leçon du code la route portugais : quand tu parques ta caisse, regardes pas les panneaux mais la gueule du trottoir et si celui-ci a une petite rampe d'accès à la con, ben tu te gares ailleurs ...
Résultat des courses la leçon m'a coûtée 120€ (Bem Vindo).

Bon, nous disions donc, Maaiky (Holland), Amandine (Saint-Etienne), Maëlla (Bretagne) et Samuel (Portugal) on recupère ma Twingo a la fourrière et on se lance dans notre pèlerinage express avec 2h00 de retard ...
On arrive a St-Jacques vers 01h00, on pose la bagnole, cherche un bar pour boire une binche et on tombe sur un rad pourri remplis de junkies (on fera mieux demain), puis c'est la course pour crécher  on cherche pendant des heures un hôtel  une auberge, un camping, une maison abandonnée  quelque endroit propice à nous offrir un toit pour nous abriter de la pluie. finalement vers 05h00, on trouve un 2 étoiles en banlieue et le maître d’hôtel androgyne nous fait une ristourne car il est déjà bien tard (with God on our side) ...



On pionce jusqu'a 15h00 ...

Retour a St-Jacques, c'est vraiment une chouette ville, très belle, la journée passe vite (normal quand elle commence a 16h00) et rapidement on cherche à nouveau un endroit pour cette nuit, finalement on aura eu l'impression de passer plus de temps à chercher ou poser nos fesses qu'à profiter du week-end (ce que ca doit être en pleine saison) ...

Le lendemain Amandine est HS, une Angine de malade, c'est dimanche donc direction les Urgences, pas eu le temps de récupérer car on s'est couché à 5h00 ...

On rentre finalement au bercail en fesant une halte a Vigo (mais ça vaut pas trop le détour !)

On grille un péage à 1€ juste pour la forme ...

Samuel, Amandine, Maëlla et Maaiky

La Cathédrale

1 commentaire:

SéNéK a dit…

1 Commentaires ! Ouh Ouh Ah Ah !